Économie

Honoris, Galileo… Ces capital-investisseurs qui misent sur l’Afrique

Rendu attractif par des perspectives démographiques porteuses, le secteur de la formation supérieure commence à susciter l’intérêt des fonds d’investissement internationaux.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 20 novembre 2022 à 16:44

Au sein de l’Institut supérieur de management (ISM) de Dakar, l’un des établissements les plus réputés d’Afrique de l’Ouest, le 15 novembre 2022. © Sylvain Cherkaoui pour JA

Au troisième trimestre, African Leadership Group a finalisé l’acquisition de la plateforme de Holberton, une école de codage née dans la Silicon Valley. La transaction, annoncée le 13 juillet et dont le montant n’a pas été révélé, doit permettre à la plateforme africaine de former jusqu’à 200 000 étudiants du continent par an dans les domaines du génie logiciel, de la science des données, du cloud computing ou encore de la cybersécurité.

Son fondateur, le Ghanéen Fred Swaniker, compte sur cette acquisition, désormais intégrée à sa plateforme d’apprentissage ALX, pour former un vivier de talents de la tech.

À Lire Classement : les 50 champions de la tech 2022

Un pari sur les jeunes générations que font aussi, depuis le milieu des années 2010, des capital-investisseurs internationaux, comme les britanniques Development Partners International (DPI) et Actis, le français Thétys Invest ou l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (CPPIB), qui se sont positionnés sur le secteur de la formation post-bac en Afrique.

Poids lourds de l’investissement

Il s’agit, pour la plupart, de rachats ou de prises de participation dans des écoles préexistantes. Ainsi, en 2017, Actis s’est engagé auprès du groupe panafricain Honoris Universities, qui compte 11 établissements et groupes, parmi lesquels la Regent Business School à Durban (Afrique du Sud), la Nile University of Nigeria, à Abuja, ou encore l’École marocaine des sciences de l’ingénieur (EMSI), à Casablanca.

À Lire Le réseau Honoris United Universities toujours absent en Afrique de l’Ouest