Économie

Hendrik Du Preez (Qatar Airways) : « Nous sommes à la recherche de partenaires dans tous les pays où nous sommes actifs »

Montée au capital de Rwandair, partenariats avec Air Côte d’Ivoire, Tunisair ou Royal Air Maroc, concurrence avec les autres transporteurs du globe… Le vice-président Afrique de Qatar Airways décrypte la stratégie de la compagnie.

Réservé aux abonnés
Par - envoyée spéciale au Cap
Mis à jour le 1 août 2022 à 16:02

Qatar Airways nourrit de grandes ambitions, en particulier en Afrique. © LYDIE LECARPENTIER/REA

Dès octobre 2020, alors que de nombreuses compagnies aériennes se posaient la question de leur survie face à la pandémie de Covid-19, le directeur de la stratégie de Qatar Airways dévoilait à Jeune Afrique le plan audacieux du pavillon qatari, misant sur la période troublée pour conquérir de nouvelles parts de marché.

Une stratégie qui semble avoir réussi au transporteur détenu à 100 % par le petit État du Golfe, « qui se classe comme le plus grand transporteur long-courrier du monde en termes de kilomètres-passagers payants (RPK) à l’international, selon la Iata, passant de 4,44 % des volumes mondiaux en 2019 à 7,5 % en 2021 », relève fièrement son directeur général, Akbar Al Baker, cité dans le rapport annuel du groupe pour l’année fiscale 2021-2022.

À Lire Thierry Antinori (Qatar Airways) : « C’est le moment ou jamais de gagner des marchés en Afrique »

Fort de 257 appareils, Qatar Airways a transporté 18,5 millions de passagers sur son dernier exercice. La compagnie qui s’apprête à fêter ses 25 ans a réalisé un chiffre d’affaires de 52,305 milliards de rials qataris (12,8 milliards d’euros). Avec une dizaine de nouvelles destinations inaugurées ces derniers mois, l’Afrique constitue l’une de ses « priorités stratégiques », a expliqué à Jeune Afrique Hendrik Du Preez, vice-président Afrique de la compagnie, rencontré au Cap début juillet à l’occasion de la conférence AviaDev Africa.

Jeune Afrique : Que faut-il retenir des derniers résultats de Qatar Airways ?

Hendrik Du Preez : Nous avons réalisé 1,5 milliard de dollars de profits, et notre chiffre d’affaires a progressé