Energie

Total E&P Congo lève 1,6 milliard de dollars

Total investit 10 milliards de dollars dans le projet de Moho Nord au Congo.

Total investit 10 milliards de dollars dans le projet de Moho Nord au Congo. © Dr

Total E&P Congo augmente son capital pour financer le développement du projet Moho Nord. A cette occasion, Qatar Petroleum finalise son entrée au tour de table du numéro un du pétrole congolais.

C’est un signe de plus du retour de l’Afrique centrale dans le jeu pétrolier mondial. La zone, historiquement importante, avait en effet vu sa production décliner ces dernières années. Le 26 décembre, Total a annoncé avoir finalisé une opération annoncée en mai dernier : l’entrée de Qatar Petroleum International au tour de table de Total E&P Congo, la filiale du géant français dédiée à l’exploration et la production pétrolière. QPI s’empare comme prévu de 15% des parts.

En savoir plus sur Total en Afrique

Jacques Marraud des Grottes : « Une partie de l’ADN de Total est en Afrique »
Christophe de Margerie : « Total a besoin de l’Afrique ! »
Congo Brazzaville : Total investit 10 milliards de dollars
Tous nos articles sur Total

Sur le pétrole au Congo

Pétrole : le grand retour de l’Afrique centrale
Congo Brazzaville : Ecobank juge les perspectives pétrolières prometteuses
Pétrole : ENI poursuit son expansion en Afrique

L’opération s’est faite dans le cadre d’une augmentation de capital de 1,6 milliard de dollars de Total E&P Congo. « Cet accord consolide le partenariat privilégié entre le Qatar et Total. Il renforce aussi l’engagement du groupe à investir pour le développement de l’industrie pétrolière congolaise », a commenté dans un communiqué Christophe de Margerie, PDG de Total.

Méga-projet

Les fonds serviront au développement du projet deep-offshore Moho Nord, comprenant les projets Moho Bilondo Phase 1 bis et Moho Nord. Ce développement est l’un des plus importants de Total en Afrique. « A Moho Nord au Congo, nous visons l’extraction de 485 millions de barils pour un investissement de 10 milliards de dollars. La première phase démarre au troisième trimestre 2015 », précisait ainsi en novembre denier Jacques Marraud des Grottes, le directeur Afrique exploration-production du groupe, à l’occasion d’un entretien accordé à Jeune Afrique. Le démarrage de la production à Moho Nord est attendu pour 2015 et la production devrait atteindre 140 000 barils par jour en 2017.

De quoi doubler la production de Total E&P Congo qui a atteint en 2012 113 000 barils par jour, soit près de 60 % de la production nationale.

Retour du Congo

Au Congo, la production a baissé ces dernières années. Elle avoisinait 265 000 barils/jour en 2012, contre 305 000 b/j lors du pic atteint en 2010. Mais l’espoir est largement revenu en 2013. Outre les avancées sur Moho Nord, un autre événement a en effet marqué les esprits : la découverte, en août, par la major italienne ENI d’un gisement estimé à 600 millions de barils de brut léger, à 17 km au large.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte