Économie

Tchad : quand les opérateurs télécoms cassent les prix

Depuis février 2022, Moov Africa Tchad et Airtel Tchad ont dû baisser leurs tarifs de téléphonie mobile et d’accès à internet d’au moins 30 %. De quoi rendre leurs services enfin accessibles. À condition que la qualité suive.

Réservé aux abonnés
Par - Envoyé spécial à N'Djamena
Mis à jour le 3 août 2022 à 15:13

Dans les rues de N’Djamena, en juillet 2022. © François-Xavier Freland pour JA

Avec le programme national de transformation numérique adopté en 2020, l’État tchadien veut  favoriser l’usage du numérique et démocratiser l’accès à internet. Pour ce faire, il s’est attelé à « recadrer » les opérateurs au sujet de la mauvaise qualité et du coût prohibitif de leurs services. Selon une étude menée par le ministère des Télécommunications, les plaintes  – légitimes – des consommateurs ont été multipliées par dix entre 2014 et 2020. La qualité médiocre des services et des tarifs parmi les plus chers du continent sont au cœur des récriminations des Tchadiens qui réclament un service adapté à leurs besoins croissants… et à leurs moyens financiers réduits.