Économie

China Exim Bank va prêter 950 millions de dollars pour le port d’Abidjan

La banque publique chinoise China Exim Bank compte prêter 950 millions de dollars à l’Etat ivoirien pour démarrer les travaux d’extention du port d’Abidjan. China Harbour Engineering Corporation Limited exécutera ces travaux.

Mis à jour le 31 décembre 2013 à 12:21

Le port d’Abidjan a élaboré un plan stratégique de 2,5 milliards de dollars. © AFP

 
Dans la foulée de la signature le 19 décembre, de la convention de concession du deuxième terminal à conteneurs du port d’Abidjan avec le consortium composé de Bolloré Africa Logistics (BAL), d’APM Terminals (APMT), filiale du groupe danois AP Moller-Maersk, et du français Bouygues, l’Etat ivoirien est parvenu à signer un préaccord de prêt portant sur 950 millions de dollars avec la banque publique chinoise China Eximbank. Les fonds serviront au démarrage des gros ouvrages des travaux d’extension de la plateforme portuaire de la capitale économique ivoirienne, avec une année de retard. Le prêt sera rémunéré à environ 2% sur 20 ans avec un différé de cinq ans.
 
Travaux chinois
 
Le groupe chinois China Harbour Engineering Corporation Ltd (CHEC), qui a déjà réalisé les travaux du port en eaux profondes de Kribi au Cameroun, a été choisi pour exécuter le chantier d’Abidjan. Les travaux doivent commencer au premier semestre 2014. Dans sa grande ambition d’être un port de référence entre le Maroc et l’Afrique du Sud, le port a élaboré un plan stratégique estimé à 2,5 milliards de dollars d’ici 2020 pour développer les infrastructures et augmenter les capacités. « Notre ambition est de faire du port d’Abidjan la meilleure façade maritime de la cote africaine de l’océan Atlantique. Le premier port après Tanger », a expliqué Hien Sié, le directeur général du Port autonome d’Abidjan lors d’une présentation aux investisseurs.