Société
Les 30 qui (re)font le Congo

Cet article est issu du dossier

Les 30 qui (re)font le Congo

Voir tout le sommaire
Société

Camille Bongou

Mis à jour le 26 août 2013 à 18:23

Directeur des Éditions Presses et Culture, président de l’association Sophia, 68 ans

Cofondateur et ex-numéro deux, dans les années 1980, du Parti congolais du travail (il fut membre du comité central et du bureau politique, qu’il a quitté en 1989), Camille Bongou s’est reconverti dans la culture. Licencié en philosophie de l’université de Brazzaville (future université Marien-Ngouabi) en 1974, ce natif de Bokouélé (département de la Cuvette) suit une formation en Belgique avant de créer les Éditions Presses et Culture, en 1991, à Brazzaville. "En plus d’éditer des ouvrages, nous animons des rencontres", précise Bongou. En avril, à Pointe-Noire, il a ainsi organisé, en partenariat avec le ministère des Transports, un colloque sur la façade atlantique du Congo. Le début d’une série de rencontres qu’il compte mettre sur pied dans les différentes régions pour amorcer une réflexion sur l’identité congolaise d’hier et d’aujourd’hui. "L’idée est de questionner nos origines, d’étudier les liens entre les communautés du pays et les transformations qu’elles ont connues", souligne Bongou, qui préside par ailleurs la Société congolaise de philosophie (Sophia).

Retour au sommaire du dossier : Société civile, culture, économie : les 30 qui font le Congo-Brazzaville