Société
Les 30 qui (re)font le Congo

Cet article est issu du dossier

Les 30 qui (re)font le Congo

Voir tout le sommaire
Société

Joseph Kimfoko Madoungou

Mis à jour le 26 août 2013 à 18:19

Conservateur du musée Mâ Loango de Diosso, 55 ans.

Joseph Kimfoko Madoungou, natif de Boko-Songho (Bouenza), n’était pas au départ destiné à devenir conservateur de musée. Après un bac scientifique au lycée Patrice-Lumumba de Brazzaville en 1977, il étudie la psychologie à l’université de Brazzaville. Mais au bout de deux ans, il est "envoyé à la production" – catapulté dans la vie active par le régime marxiste – et affecté par le ministère de la Culture au Musée national. Kimfoko Madoungou, qui s’inscrit parallèlement au Centre de formation d’art dramatique, se prend de passion pour les musées. Il participe à la création de ceux d’Owando (Cuvette) et de Diosso (Kouilou). En août 1983, il est nommé directeur – il préfère "conservateur" – du musée Mâ Loango de Diosso. Il a suivi, en 1997, une formation en conservation préventive des musées africains en Italie.

Retour au sommaire du dossier : Société civile, culture, économie : les 30 qui font le Congo-Brazzaville