Société
Les 30 qui (re)font le Congo

Cet article est issu du dossier

Les 30 qui (re)font le Congo

Voir tout le sommaire
Société

Joseph Kimfoko Madoungou

Conservateur du musée Mâ Loango de Diosso, 55 ans.

Mis à jour le 26 août 2013 à 18:19

Joseph Kimfoko Madoungou, natif de Boko-Songho (Bouenza), n’était pas au départ destiné à devenir conservateur de musée. Après un bac scientifique au lycée Patrice-Lumumba de Brazzaville en 1977, il étudie la psychologie à l’université de Brazzaville. Mais au bout de deux ans, il est "envoyé à la production" – catapulté dans la vie active par le régime marxiste – et affecté par le ministère de la Culture au Musée national. Kimfoko Madoungou, qui s’inscrit parallèlement au Centre de formation d’art dramatique, se prend de passion pour les musées. Il participe à la création de ceux d’Owando (Cuvette) et de Diosso (Kouilou). En août 1983, il est nommé directeur – il préfère "conservateur" – du musée Mâ Loango de Diosso. Il a suivi, en 1997, une formation en conservation préventive des musées africains en Italie.

Retour au sommaire du dossier : Société civile, culture, économie : les 30 qui font le Congo-Brazzaville