Société
Les 30 qui (re)font le Congo

Cet article est issu du dossier

Les 30 qui (re)font le Congo

Voir tout le sommaire
Société

Bill Kouélany

Peintre et écrivaine, 47 ans.

Mis à jour le 26 août 2013 à 18:19

Bill Kouélany a créé une plateforme artistique ouverte à la jeunesse. © Baudouin Mouanda

Née en octobre 1965 à Brazzaville, grande admiratrice du peintre néerlandais Van Gogh et de l’écrivain congolais Tchicaya U Tam’si – deux écorchés vifs, comme elle -, Bill Kouélany s’est découverte artiste par hasard, à la fin de l’adolescence. "Je revenais d’Europe, où j’avais fini mes classes de collège. J’étais un peu perdue, je me cherchais, confie-t-elle. J’ai suivi les cours d’un atelier de peinture au Centre culturel français et c’est là que je me suis révélée. À part cet atelier, je n’ai fait aucune école, je suis autodidacte." Depuis vingt ans, Bill Kouélany peint et expose au Congo, où elle vit, ainsi qu’à l’étranger, notamment au Cameroun, au Sénégal, en France, en Espagne, et aussi en Allemagne. Elle a été la première Africaine subsaharienne à y exposer, en 2007, à la Documenta de Kassel, une grande manifestation d’art moderne et contemporain qui se tient tous les cinq ans. Kouélany, qui écrit aussi des récits et des pièces de théâtre (dont Cafard, cafarde), travaille actuellement à la rédaction d’une pièce qu’elle mettra en scène et produira à Brazzaville. Mentor à ses heures, elle a créé dans la capitale congolaise une plateforme artistique pluridisciplinaire ouverte à la jeunesse.

Retour au sommaire du dossier : Société civile, culture, économie : les 30 qui font le Congo-Brazzaville