Économie

RDC : Tantalex va lever des fonds pour produire du lithium

La société canadienne envisage de lever 15 millions d’euros afin de poursuivre l’exploration minière en RD Congo.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 22 juillet 2022 à 18:01

Manono est un des plus grands gisements de pegmatite LCT (lithium, césium, tantale) au monde. © Tantalex

L’entreprise Tantalex Lithium, sise au Canada, envisage de lever des fonds, à hauteur de 15 millions de dollars, d’ici au début de l’année 2023. Objectif : être opérationnelle en RD Congo et y poursuivre ses missions d’exploration. Cet apport pourrait venir d’un négociant ou d’un investisseur stratégique, confie son PDG, Éric Allard, à The Africa Report. Tantalex étudie aussi les moyens de sécuriser des prêts bancaires et de lancer un petit financement par actions.

Les fonds ainsi levés serviraient à financer la construction d’une mine sur le site principal du projet, Manono Tailings (sud-est de la RDC), riche en lithium, en tantale et en étain.

À lire sur The Africa Report – Tantalex plans to raise funds for DRC lithium, tantalum, tin production

Sur place, les opérations d’exploration se poursuivent. Une estimation des ressources sera faite à la mi-septembre et une décision finale