Politique

Aboubakary Abdoulaye

Lamido de Rey-Bouba, nommé (Nord), 1er vice-président du Sénat

Mis à jour le 6 septembre 2013 à 13:01

Aboubakary Abdoulaye, Lamido de Rey-Bouba, 1er vice-président du Sénat. © Jean-Pierre Kepseu

"Le roi sans visage" a été nommé sénateur en mai, puis élu 1er vice-président de la chambre en juin, ce qui n’a pas manqué de soulever les protestations des défenseurs des droits de l’homme. Le lamido (sultan) de Rey-Bouba, souverain peul régnant sur 36 000 km2 dans la région du Nord, est accusé d’entretenir sa propre milice, d’administrer sa propre justice, de prélever impôts et taxes… Administrateur civil et ancien secrétaire d’État chargé de l’Agriculture, Aboubakary Abdoulaye a hérité du trône en 2006 à la mort de son père. Puissants et redoutés, les maîtres de Rey-Bouba soignent avec zèle leurs liens avec le pouvoir de Yaoundé, dont ils sont à la fois un relais auprès de la population et un soutien quasi indéfectible. À travers le Baba (père, chef) de Rey-Bouba, c’est le Moyen-Âge qui coexiste avec le Cameroun moderne. Reste à en évaluer l’impact sur le travail de la Chambre haute.

Retour au sommaire du dossier