Politique

Aboubakary Abdoulaye

| Par
Aboubakary Abdoulaye, Lamido de Rey-Bouba, 1er vice-président du Sénat.

Aboubakary Abdoulaye, Lamido de Rey-Bouba, 1er vice-président du Sénat. © Jean-Pierre Kepseu

Lamido de Rey-Bouba, nommé (Nord), 1er vice-président du Sénat

"Le roi sans visage" a été nommé sénateur en mai, puis élu 1er vice-président de la chambre en juin, ce qui n’a pas manqué de soulever les protestations des défenseurs des droits de l’homme. Le lamido (sultan) de Rey-Bouba, souverain peul régnant sur 36 000 km2 dans la région du Nord, est accusé d’entretenir sa propre milice, d’administrer sa propre justice, de prélever impôts et taxes… Administrateur civil et ancien secrétaire d’État chargé de l’Agriculture, Aboubakary Abdoulaye a hérité du trône en 2006 à la mort de son père. Puissants et redoutés, les maîtres de Rey-Bouba soignent avec zèle leurs liens avec le pouvoir de Yaoundé, dont ils sont à la fois un relais auprès de la population et un soutien quasi indéfectible. À travers le Baba (père, chef) de Rey-Bouba, c’est le Moyen-Âge qui coexiste avec le Cameroun moderne. Reste à en évaluer l’impact sur le travail de la Chambre haute.

Retour au sommaire du dossier

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer