Politique

Angola : l’ancien président José Eduardo dos Santos est mort à Barcelone

À 79 ans, l’ancien chef de l’État angolais était entre « la vie et la mort » ces derniers jours et avait été hospitalisé en soins intensifs en Espagne. Il avait dirigé son pays entre 1979 et 2017.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 8 juillet 2022 à 12:35

José Eduardo dos Santos, en avril 2008. © Themba Hadebe/AP Photo.

L’information a été donnée par la présidence angolaise. À 79 ans, l’ancien chef de l’État angolais José Eduardo dos Santos est mort « d’une longue maladie » ce 8 juillet à 11 h 10 heure locale à Barcelone, où il vivait. Un deuil national de cinq jours, débutant demain, le 9 juillet, a été décrété.

Depuis plusieurs jours, les rumeurs sur l’état de santé de José Eduardo dos Santos étaient alarmantes. Les médias portugais avaient annoncé l’hospitalisation de ce dernier au sein du centre médical Teknon et le disait « entre la vie et la mort ». Le 1er juillet dernier, un communiqué de la famille dos Santos reconnaissait que l’ancien président avait fait un arrêt cardiaque et des complications neurologiques et qu’il avait été admis en soins intensifs.

À Lire Angola : José Eduardo dos Santos, un retour et des questions

Homme fort de l’Angola durant trente-huit ans, entre 1979 et 2017, José Eduardo dos Santos est installé à Barcelone depuis le mois d’avril