Politique

Libye : Bernard-Henri Lévy, Denis Robert et le chèque du Qatar

Débouté en appel après sa plainte en diffamation à l’encontre du fondateur de Blast, BHL a été accusé par le média en ligne d’avoir été le destinataire d’un chèque de 9,1 millions d’euros du Qatar en contrepartie du déclenchement de la guerre en Libye. Explications.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 12 juillet 2022 à 23:58

Bernard-Henri Lévy et Denis Robert. © MONTAGE JA : Aristidis Vafeiadakis/ZUMA Press/REA ; Laurent COUSIN/HAYTHAM-REA

Après les tribunaux, le combat se poursuit entre Bernard-Henri Lévy et Denis Robert, fondateur et directeur du média en ligne Blast. Mais cette fois, le ring s’est déplacé sur les réseaux sociaux. Débouté une première fois en septembre 2021 par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris suite à sa plainte en diffamation contre l’ancien journaliste de Libération, BHL avait fait appel de la décision.

Dans une enquête intitulée « Qatar connection : les documents qui visent Carla Bruni-Sarkozy, BHL et Laurent Platini » parue en juin 2021, les journalistes Bernard Nicolas et Thierry Gadault publient une série de documents en arabe qu’ils affirment être des ordres de paiement à destination de plusieurs personnalités. Parmi elles, Carla Bruni, épouse de l’ancien président français Nicolas Sarkozy mais aussi Laurent Platini, fils de l’ancienne star du football français Michel Platini, ou encore Bernard-Henri Lévy.

« Faux grossier »

À Lire [Chronique] Bernard-Henri Lévy : « Attention, Darfour nigérian ! »

Seul à avoir déposé plainte, ce dernier a qualifié de « faux grossier » le document de l’enquête le mettant en cause. Celui-ci indique qu’un ordre de paiement de 40 millions de riyals qataris, soit 9,1 millions d’euros, a été rédigé en 2011 par le ministre de l’Économie et des Finances de l’époque, Yousef Hussain Kamal Al-Emadi, sur ordre de l’émir Hamad Al-Thani, à destination du directeur de la trésorerie du Qatar afin qu’il soit remis au philosophe ultérieurement.