Société

RDC : Métro-Kin, gare à l’emballement

Un train urbain moderne à Kinshasa ! En partenariat avec deux entreprises privées, le projet de la capitale congolaise de réhabiliter et d’étendre son réseau ferroviaire est plus que séduisant. Voire un peu trop…

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 24 juillet 2022 à 17:11
Arthur Malu-Malu

Par Arthur Malu-Malu

Arthur Malu-Malu est un journaliste et auteur congolais.

© DOM pour JA © DOM pour JA

L’annonce a été faite en grande pompe en janvier : le réseau ferré de Kinshasa sera modernisé et étendu afin de faciliter la mobilité de la population et d’espérer mettre un terme aux monstrueux embouteillages qui se forment dans la mégapole aux heures de pointe.

Au cœur du dispositif, la société Métro-Kin, née d’un partenariat public-privé entre la ville de Kinshasa, la Société commerciale des transports et des ports (SCTP) et Trans Connexion Congo (TCC), présentée comme la société « conceptrice du projet et porteuse d’affaires ». L’objectif affiché est d’assurer quotidiennement le déplacement d’au moins 6 millions de personnes cette capitale de plus de 12 millions d’habitants, qui couvre déjà près de 10 000 km2 et ne cesse de s’étendre vers l’Est, sans que les infrastructures de base ne suivent le mouvement.