Politique

Tunisie : Nida Tounes en quête de fonds

Le parti phare de l’opposition tunisienne, Nida Tounes, a besoin d’argent pour la prochaine campagne électorale. Son président, Beji Caïd Essebsi, n’en est qu’au stade de la consultation d’agences spécialisées.

Par
Mis à jour le 10 octobre 2013 à 10:17

Béji Caïd Essebsi est en relation avec Optimus, agence qui a travaillé avec l’UMP. © AFP

En tête des intentions de vote pour les élections législatives et présidentielle tunisiennes mais désireux de consolider ses finances, Nida Tounes, le parti de Béji Caïd Essebsi, consulte diverses agences françaises spécialisées dans l’élaboration de stratégies de levées de fonds. C’est notamment le cas d’Optimus, qui travaille essentiellement dans l’humanitaire, mais qui a aussi contribué à recueillir les 11 millions d’euros qui ont permis à l’UMP d’équilibrer les comptes de la dernière campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Pour l’instant, il ne s’agit que de contacts préliminaires et de mise en relation. Quelle qu’elle soit, l’agence choisie devra travailler uniquement sur le réseau tunisien, la loi interdisant les financements étrangers.