Sport

Romelu Lukaku : un Diable au paradis

Romelu est le fils de Roger Lukaku, ancien joueur des Léopards. © YORICK JANSENS / BELGA MAG / BELGA/AFP

En marquant les deux buts qui ont qualifié la Belgique pour le Mondial, le footballeur d'origine congolaise Romelu Lukaku est devenu l'une des stars du royaume.

Il a une chanson en son honneur, The Tank, une cote de popularité à faire rêver n’importe quel homme politique et un bel avenir devant lui. En inscrivant, le 11 octobre, deux buts contre la Croatie qui ont assuré la qualification des Diables rouges (l’équipe nationale) pour la Coupe du monde de football 2014, Romelu Lukaku est devenu, à seulement 20 ans et pour au moins quelques jours, l’homme le plus important de Belgique.

>> Lire aussi "Romelu Lukaku : un héros belge"

Cet Anversois d’origine congolaise est du genre précoce. Débuter en Jupiler Pro League (la première division belge) à 16 ans tout juste, et accessoirement avec le maillot d’Anderlecht, le meilleur club du royaume, n’est en effet pas commun. Devenir dès l’année suivante (2009-2010) le meilleur buteur du championnat (avec 15 buts) ne l’est pas non plus. Un exploit qui permet à l’attaquant de se faire remarquer par de grands clubs européens, comme le Real Madrid. Leur intérêt est vite douché par son père, Roger Lukaku (joueur des Léopards à l’époque où la RDC s’appelait encore le Zaïre), qui décrète que Romelu doit terminer ses études secondaires et atteindre sa majorité avant de penser à l’exil.

16 buts en une saison

Ses belles performances valent aussi au jeune Belge d’être appelé en équipe nationale. Le 3 mars 2010, il dispute ses premières minutes sous le maillot de la sélection, face à la Croatie déjà, lors d’un match amical perdu (0-1), à Bruxelles.

Après la saison 2010-2011, au cours de laquelle il marque 16 buts en championnat, Lukaku est transféré à Chelsea (Angleterre) pour 20 millions d’euros et un salaire largement plus élevé que celui qu’il touchait à Anderlecht. Mais il ne dispute que huit matchs en Premier League lors de sa première année avec les Blues. L’attaquant est ensuite prêté à West Bromwich Albion puis, cette saison, à Everton. Il s’y aguerrit sans souffrir de la même concurrence qu’à Chelsea… dont l’entraîneur, José Mourinho, observe avec gourmandise ses performances.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte