Culture

Tunisie : Hichem Ben Ammar termine un documentaire sur la torture

| Par Jeune Afrique
Hichem Ben Ammar se penche sur la complexité des rapports entre victimes et bourreaux.

Hichem Ben Ammar se penche sur la complexité des rapports entre victimes et bourreaux. © DR

« Mémoire noire » : c’est le titre du du premier volet d’un documentaire en quatre parties sur la torture en Tunisie dont le cinéaste Hichem Ben Ammar achève en ce moment le montage.

En collaboration avec le mémorial de la Stasi, à Berlin, coproducteur du film, le cinéaste Hichem Ben Ammar achève le montage de Mémoire noire, premier volet d’un documentaire de quatre fois cinquante-deux minutes consacré à la torture en Tunisie. On y trouve les témoignages poignants d’anciens militants d’extrême gauche, membres du Mouvement Perspective, qui, victimes d’exactions policières, montrent la complexité psychologique des rapports entre victime et bourreau. Le film sera présenté en avant-première à Tunis lors de la Journée mondiale de l’écrivain en prison, le 15 novembre.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte