Économie

Ngozi Okonjo-Iweala : « Le développement de l’Afrique passera par le numérique »

Gestion et impact du Covid-19, régulation de la pêche, place du numérique, autosuffisance alimentaire et production locale… Pour Jeune Afrique, la DG de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) fait le point sur ces préoccupations qui animent le continent.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 24 juin 2022 à 14:23

Ngozi Okonjo-Iweala a pris ses fonctions de directrice générale de l’OMC le 1er mars 2021. © Damien Grenon pour JA

La 12e conférence ministérielle (CM12) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui a eu lieu à Genève du 12 au 17 juin, s’est révélée être un succès dépassant toutes les attentes. La série d’initiatives commerciales qui y a été conclue confirme l’importance du système commercial multilatéral et met en avant le rôle crucial que continue de jouer l’OMC.

À Lire Ngozi Okonjo-Iweala : quelle place pour l’Afrique dans l’accord arraché à l’OMC ?

Dans un entretien exclusif à Jeune Afrique, sa directrice générale, Ngozi Okonjo-Iweala, revient avec clarté et franc-parler sur le rôle du continent dans le commerce mondial et sur l’impact que les nouvelles mesures auront sur les échanges marchands qui y prennent place.

Jeune Afrique : Après de longues négociations, vous avez réussi à obtenir la levée temporaire des brevets sur les vaccins contre le Covid-19. Cette mesure intervient plus de 18 mois après la demande initiale formulée par l’Inde et l’Afrique du Sud, alors que le