Politique

Manifestations de l’opposition au Sénégal : qui a été arrêté et pourquoi

Quatre membres de la coalition Yewwi Askan Wi ont été arrêtés en marge de la manifestation du 17 juin. L’opposition appelle à un nouveau rassemblement le 29 juin.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 22 juin 2022 à 16:08

Manifestation anti-gouvernementale organisée par des groupes d’opposition suite à la disqualification de certains candidats aux prochaines élections législatives à Dakar, le 17 juin 2022. © ZOHRA BENSEMRA/REUTERS

À un peu plus d’un mois de la tenue des élections législatives, le bras de fer se durcit entre pouvoir et opposition au Sénégal, où les adversaires de Macky Sall ont déjà appelé à une nouvelle mobilisation le 29 juin, pour protester contre l’invalidation de la liste nationale titulaire de la principale alliance de l’opposition. Le rassemblement du vendredi 17, interdit par les autorités, a généré des heurts entre les forces de l’ordre et les manifestants, qui ont fait au moins trois victimes à Dakar, Ziguinchor et Bignona (Sud). Quatre figures emblématiques de la coalition d’opposition Yewwi Askan Wi (YAW) ont également été interpellées.

Sous les verrous

Les députés Déthié Fall et Mame Diarra Fam ont été arrêtés à Dakar pour participation à un regroupement non autorisé et violation de l’arrêté du préfet. Le mandataire national de la coalition a été interpellé devant le siège de son parti, le PRP [Parti républicain pour le progrès] sur la VDN (voie de dégagement nord). L’ancien bras droit d’Idrissa Seck, qui a quitté son mentor lors de son ralliement avec Macky Sall en novembre 2020, était notamment chargé de déposer les listes électorales de la coalition devant la Direction générale des élections, ce qui a donné lieu à plusieurs couacs.

La députée Mame Diarra Fam, élue sous la bannière du Parti démocratique sénégalais par les citoyens de la diaspora, a récemment quitté ses fonctions de responsable PDS à Milan (Italie). Elle se présente sur la liste départementale de Pikine, dans la banlieue de Dakar, de la coalition YAW. « Elle a été arrêtée devant le domicile du maire de Dakar, alors qu’elle venait simplement lui rendre visite », assure un proche de l’édile, Barthélémy Dias. Tout comme son allié Ousmane Sonko, ce dernier avait été empêché de sortir de chez lui vendredi matin par les forces de l’ordre.

À Lire [Fact-checking] Sénégal : des rebelles casamançais dans les manifestations de l’opposition ?