Politique

Guinée : comment Doumbouya entend renforcer sa coopération sécuritaire avec Paris

Figure de la junte au pouvoir depuis le 5 septembre 2021 et proche du président de la transition, le ministre délégué à la Défense, Aboubacar Sidiki Camara, dit Idi Amin, était à Paris du 14 au 18 juin dernier.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 20 juin 2022 à 19:05

Mamadi Doumbouya. © JOHN WESSELS / AFP

Le général à la retraite Aboubacar Sidiki Camara, dit Idi Amin, est arrivé lundi 14 juin à Paris. Officiellement, le ministre guinéen délégué à la Défense répondait à une invitation officielle de son homologue français à participer au salon Eurosatory. Cet évènement bisannuel d’exposition de matériel et d’équipement militaire, qui s’est tenu du 13 au 17 juin à Villepinte (région parisienne), est le premier salon dédié à l’armement terrestre dans le monde.

À Lire Guinée, Mali : les forces spéciales menacent-elles la démocratie ?

L’ancien ambassadeur de Guinée à Cuba, qui était rentré à Conakry au lendemain du coup d’État du 5 septembre, est un intime de Mamadi Doumbouya. C’est aussi un rouage clé de sa politique sécuritaire. Alors que le gouvernement guinéen achève sa tournée « immersive » à l’intérieur du pays, Idi Amin a donc quitté la Guinée pour Paris dans le but de renforcer la coopération militaire bilatérale.

Lutte contre le terrorisme