Politique

Tunisie : où en est la base militaire américaine ?

Le général David M. Rodriguez, patron de l'Africom. © AFP

Le Commandement des États-Unis pour l'Afrique (Africom) tient à renforcer sa présence dans le Maghreb. Et c'est à Remada, dans le sud de la Tunisie, qu'il a choisi pour implanter sa base militaire. Le général David M. Rodriguez, patron de l'Africom s'est rendu, le 20 novembre, à Tunis où il a rencontré le Premier ministre tunisien, Ali Larayedh, pour discuter de l'évolution du projet, entamé depuis … décembre 2011.

Mis à jour le 6/12/2013 (voir précision ci-dessous).

Le 20 novembre, les entretiens, à Tunis, entre le général David M. Rodriguez, patron du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (Africom), et Ali Larayedh, le chef du gouvernement tunisien, ont porté sur la coopération entre les deux pays et la situation sécuritaire régionale, mais pas seulement. Selon des proches du cabinet du Premier ministre, il a surtout été question de la base militaire américaine en cours d’implantation à Remada, dans le sud du pays, dans une zone placée sous contrôle militaire au mois d’août par décret présidentiel. Mais les travaux avaient débuté dès décembre 2011.

Ce sera l’unique base dont disposeront les États-Unis au Maghreb.

________

Précision du ministère tunisien de la Défense nationale

"Les différentes informations relatives à la présence d’une base américaine en cours d’implantation à Remada sont dénuées de tout fondement. Le ministère de la Défense nationale dément donc catégoriquement tout projet de telle nature. La récente visite en Tunisie du General David M. Rodriguez, chef du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (Africom) n’avait par ailleurs rien à voir avec ledit projet.

Remada (70 km au sud de Tataouine) est une ville dont le nombre d’habitants dépasse les cinq mille habitants. Il serait absurde de concevoir un tel projet dans une zone urbaine. Et il suffit de se rendre sur place pour s’apercevoir qu’aucune base, américaine ou autre, ne s’y trouve."

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte