Politique

RDC : François Beya de retour dans le box des accusés

L’ex-conseiller à la sécurité de Félix Tshisekedi comparaîtra devant ses juges ce 10 juin. Il est accusé de complot contre le chef de l’État.

Mis à jour le 10 juin 2022 à 09:36
Kash

Par Kash

Caricaturiste, bédéiste et peintre congolais installé à Kinshasa.

© Kash

Il y a une semaine, la première audience de ce qu’il est désormais convenu d’appeler le « procès Beya » n’a duré que quelques minutes avant d’être suspendue. Si elle s’est tenue à huis clos, la presse ayant été écartée, les images de l’accusé François Beya n’en ont pas moins fleuri sur les réseaux sociaux. Quant aux débats devant la Haute Cour militaire, qui se sont tenus dans l’enceinte de la prison centrale de Makala, ils n’ont pas été retransmis en direct, comme cela avait été le cas lors du procès dit des cent jours, au terme duquel Vital Kamerhe, ex-directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, avait été condamné.

À Lire RDC : ce que la justice reproche vraiment à François Beya

Nul doute cependant que, malgré cette absence de publicité des débats, les Congolais assisteront nombreux, ce vendredi, à la réouverture de ce nouveau procès retentissant visant un ancien proche du président. Jadis tout-puissant et à la manœuvre sur les sujets les plus sensibles, François Beya se voit en effet reprocher, avec ses co-accusés, d’avoir « participé à un complot » visant « la personne du président de la République ». Rien de moins.