Politique

Burkina Faso : Blaise Compaoré en précampagne pour 2015

| Par Jeune Afrique
Blaise Compaoré a fêté l'indépendance du Burkina Faso le 11 décembre, à Dori.

Blaise Compaoré a fêté l'indépendance du Burkina Faso le 11 décembre, à Dori. © Reuters

Le président burkinabè Blaise Compaoré a laissé entendre qu’il recourrait si besoin au référendum pour modifier la Constitution afin de pouvoir se représenter en 2015.

Lors du récent sommet de l’Élysée (6-7 décembre), Blaise Compaoré, le président burkinabè, a profité de ses nombreux entretiens avec ses pairs et avec des journalistes pour rappeler que, contrairement à d’autres articles de la Constitution de son pays, l’article 37, qui fixe le nombre des mandats présidentiels, peut être révisé. En l’état actuel des choses, ledit article lui interdit de se représenter en novembre 2015. Pour le modifier, il a le choix entre la voie parlementaire et la voie référendaire. Le 12 décembre, lors d’une conférence de presse à Dori, il a lâché : "Si les acteurs [sous-entendu : les députés] ne s’accordent pas sur la question de l’article 37, un recours au référendum est possible." Réunie lundi 16 décembre, l’opposition menée par Zéphirin Diabré a rejeté en bloc cette éventualité et annoncé la création d’un "état-major permanent de crise" pour barrer la route à Compaoré.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte