Politique
Bord de mer à Dakar. A man sings to the ocean in Dakar, Senegal on January 30, 2019. Outdoor exercise is a popular past time in Dakar, though as the capital grows and traffic increases, and desertification in the Sahara increases, air quality has become a concern for those who use the corniche area and beyond.  (Photo by Ashley Gilbertson / VII Photo) *** Local Caption *** Vie nocturne 
active activities activity dakar exercise exterior fit fitness outdoor running senegal weights wrestling
© Ashley Gilbertson/VII/REDUX-REA

Cet article est issu du dossier

Sénégal : à l’épreuve des urnes

Voir tout le sommaire
Politique

Législatives au Sénégal : sur qui compte Macky Sall pour s’assurer la victoire ?

Dernier scrutin avant la présidentielle de 2024, les élections du 31 juillet se préparent dans un climat politique très tendu. Candidats, alliés, proches conseillers… Quelle est l’équipe mobilisée autour du président pour l’aider à conforter sa majorité ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 20 juin 2022 à 12:03

L’équipe électorale de Macky Sall. © Montage JA

Avant même le début effectif de la campagne électorale, le climat politique a brusquement empiré ce  17 juin au Sénégal. Des heurts ont éclaté à Dakar et en Casamance entre forces de l’ordre et manifestants, alors que la principale coalition d’opposition Yewwi Askan Wi appelait à une mobilisation populaire (non autorisée) contre l’invalidation des candidats titulaires de sa liste nationale. Au moins trois personnes sont mortes, et plusieurs leaders de l’opposition ont été arrêtés, a annoncé Ousmane Sonko vendredi soir. Le député a directement interpellé Macky Sall, qu’il accuse de vouloir écarter ses adversaires politiques de la compétition.

De ce scrutin législatif, le président a dit attendre « une nette victoire ». À un an et demi de l’élection présidentielle, à laquelle il refuse encore de dire s’il compte se présenter, le chef de l’État sénégalais entend quoi qu’il en soit conserver une majorité confortable à l’Assemblée nationale. En 2017, sa coalition, Benno Bokk Yakaar (BBY), avait remporté 125 sièges sur 165, lui ouvrant ainsi une voie royale pour développer son programme.

Macky Sall et ses alliés parviendront-il à se maintenir à un tel niveau à l’issue du scrutin du 31 juillet ? L’enjeu est de taille pour le camp présidentiel, après les résultats mitigés des élections locales du 23 janvier, où il a remporté le plus grand nombre de communes mais a été défait dans les principales villes du pays.

À Lire Macky Sall : « Mon travail de président est loin d’être achevé »

Pour s’assurer une majorité de députés à l’Assemblée, Macky Sall s’est entouré des poids lourds de son propre parti, ainsi que d’anciens alliés fidèles. Tour d’horizon.