Politique

M23 en RDC : ce que contient la lettre de protestation de Kinshasa à Kigali

En plein bras de fer diplomatique entre Félix Tshisekedi et Paul Kagame, le gouvernement congolais accuse et met en garde le Rwanda, qu’il soupçonne de soutenir le M23. Un courrier que Jeune Afrique a pu consulter.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 1 juin 2022 à 16:56

Le président rwandais Paul Kagame et son homologue congolais, Félix Tshisekedi, en septembre 2019. © Village Urugwiro

La bataille diplomatique se poursuit entre la RDC et le Rwanda. Après plusieurs jours d’invectives, c’est devant le Conseil de sécurité des Nations unies que le ministre congolais des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, a réitéré le 31 mai ses accusations contre Kigali qui, selon Kinshasa, soutient les actions militaires des rebelles du M23. Quelques heures plus tôt, son homologue rwandais, Vincent Biruta, avait mis en avant le « droit » du Rwanda à répondre aux attaques de la RDC, accusée par Kigali de collaborer avec les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

À Lire RDC-Rwanda : fin de la lune de miel entre Félix Tshisekedi et Paul Kagame

Après s’être entretenu les 28 et 29 mai avec Macky Sall et Paul Kagame, Félix Tshisekedi s’est rendu en Angola le 31, où il a rencontré João Lourenço, par ailleurs président de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL). Les tensions entre Kigali et Kinshasa ont bien sûr été au cœur des discussions. Le président angolais doit d’ailleurs, selon nos sources, échanger à ce sujet avec Paul Kagame.

Mais la RDC ne s’est pas contentée de solliciter l’ONU et ses voisins. Le 31 mai, Eve Bazaiba, vice-Première ministre chargée de l’Environnement et du développement durable, a transmis une lettre de protestation signée du ministère des Affaires étrangères à l’ambassadeur rwandais en RDC, Vincent Karega.

« L’ennemi s’est enfui vers le Rwanda »