Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Maroc en 2014»

Voir tout le sommaire
Politique

Les 50 qui font le Maroc : Ahmed Toufiq

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... "Jeune Afrique" dresse la liste des 50 personnalités les plus influentes du pays. Parmi eux, Ahmed Toufiq, 70 ans, ministre des Affaires islamiques.

Depuis 2002, Ahmed Toufiq met en oeuvre la politique religieuse du Maroc. Ministre des Habous et des Affaires islamiques, il pilote ce délicat maroquin à deux pas du palais du roi, à Rabat, où se trouve son administration. Il a entamé son troisième mandat avec le calme et la sérénité qui le caractérisent. Originaire de Marigha, ce membre de l’influente confrérie des boutchichis porte les valeurs de l’islam éclairé et valorisant des soufis dont il aime à rencontrer les dignitaires religieux comme au Niger, au Mali, en Mauritanie, au Sénégal ou encore dans les pays du Golfe. Abdellatif Begdouri, son chef de cabinet, également membre du Conseil des oulémas de Rabat, est un grand connaisseur des confréries africaines, dont il maîtrise les subtilités. Mi-décembre, le ministre a pris part au Conseil supérieur des oulémas, à Fès. À l’ordre du jour : défendre un islam tolérant face à l’islamisme radical. En tant qu’universitaire, Toufiq a enseigné l’histoire à Rabat avant de prendre la tête, pendant six ans, de l’Institut des études africaines jusqu’en 1995 et de diriger la Bibliothèque générale jusqu’en 2002.

>> Retour au sommaire

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Maroc en 2014»

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte