Politique

Côte d’Ivoire : dans les coulisses de la nomination de Jean-Louis Gasset comme sélectionneur des Éléphants

La nomination de l’entraîneur français, le 20 mai dernier, a surpris beaucoup d’amateurs de football. Idriss Diallo a fait le choix d’un homme motivé et financièrement abordable. Sa mission ? Gagner la CAN 2023, que son équipe jouera à domicile.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 26 mai 2022 à 16:37

Jean-Louis Gasset est attendu à Abidjan ce mercredi 25 mai 2022. © Frederic DIDES/SIPA

Jean-Louis Gasset ne s’en cachait pas. Il y a quelques mois, il déclarait qu’il aimerait s’installer un jour sur le banc de touche d’une sélection africaine. Yacine Idriss Diallo, élu à la tête de la Fédération ivoirienne de football (FIF) le 24 avril dernier, lui a offert cette opportunité en le nommant, le 20 mai, sélectionneur de la Côte d’Ivoire pour une durée d’un an, avec une option pour une année supplémentaire.

La condition fixée par Idriss Diallo pour étirer son séjour en Afrique de l’Ouest ? Atteindre au moins les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations 2023, que la Côte d’Ivoire organisera, même si le président de la FIF assure que « le mieux serait de la gagner »…

À Lire Côte d’Ivoire – Yacine Idriss Diallo : « Je veux travailler avec Didier Drogba et Sory Diabaté »

Jean-Louis Gasset, attendu au plus tard ce mercredi 25 mai à Abidjan, n’aura pas à qualifier son équipe pour la CAN, puisque le pays organisateur y participe d’office. La Côte d’Ivoire participera bien aux éliminatoires, mais ses résultats ne seront pas pris en compte. Pour ses premiers pas à la tête de la sélection ivoirienne, Gasset dirigera les Eléphants le 3 juin à Yamoussoukro contre la Zambie et le 9 juin face au Lesotho en Afrique du Sud.

Mission commando

Ce choix n’avait rien d’une évidence. Depuis près d’un an et son départ des Girondins de Bordeaux en juillet dernier, Jean-Louis Gasset s’était fait particulièrement discret. Son nom n’avait circulé dans aucun club français ou étranger ces derniers mois.