Économie

RDC : de Nairobi à Kigali, Marlène Ngoyi poursuit sa partition africaine

Harvard, Merrill Lynch, BGFI, Fonds pour le développement des exportations en Afrique (FEDA)… Leur dénominateur commun ? Marlène Ngoyi, une femme dont le brillant parcours est tout entier voué à la cause africaine. Portrait.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 15 juin 2022 à 18:15

À 42 ans, Marlène Ngoyi devient la nouvelle directrice générale du Fonds pour le développement des exportations en Afrique (FEDA). © DR

Marlène Ngoyi est la nouvelle CEO du Fonds pour le développement des exportations en Afrique (FEDA). Riche d’une carrière brillante dans la finance, cette jeune Congolaise (RDC) a désormais pour mission d’accompagner les entreprises africaines dans l’export, notamment dans les domaines financier, technologique, industriel, logistique et agroalimentaire, tout en favorisant le développement du commerce intra et extra-africain.

À Lire La galaxie de Benedict Oramah, patron d’Afreximbank et chantre de la Zlecaf

Au lendemain d’une pandémie qui a mis à terre l’économie mondiale, alors que les chaînes d’approvisionnement subissent d’énormes perturbations, les nouvelles fonctions de la jeune quadragénaire englobent plusieurs défis. Mais le parcours de cette femme à poigne prête à croire qu’elle est taillée pour un tel poste. Pour Jeune Afrique, elle s’est prêtée au jeu de l’interview, voici son portrait.

Une vie à travers le monde

Belgique, Gabon et RDC, Marlène Ngoyi a grandi entre ces trois pays, où son père était médecin. De cette expérience transcontinentale, elle ne retient que du positif, puisque vivre à cheval entre plusieurs pays lui a permis de développer une véritable force d’adaptabilité. « Ma personnalité, ma sensibilité et ma façon d’être en général, sont profondément marquées par mon expérience à l’international. Cet alliage me permet d’évoluer dans le monde de la haute finance sans pour autant me sentir hors-sol. Mon multiculturalisme me porte à penser que ce qui nous rapproche est, in fine, plus fort que ce qui nous sépare » assure-t-elle.

Forte capacité d’adaptation, intelligence des situations, écoute active et bienveillance…