Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui feront le Maroc en 2014»

Voir tout le sommaire
Culture

Les 50 qui font le Maroc : Mohamed Merhari

Mohamed Merhari

Mohamed Merhari © HASSAN OUAZZANI

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture… « Jeune Afrique » dresse la liste des 50 figures les plus influentes du pays. Parmi eux, Mohamed Merhari, 41 ans, fondateur du festival L’Boulevard.

Tout le monde le surnomme "Momo". Cet ancien technicien de théâtre est l’une des figures de proue de la culture underground marocaine. En 1999, Momo et Hicham Bahou fondent le festival L’Boulevard, événement musical casaoui qui met en lumière la scène alternative, du hip-hop au métal en passant par la musique gnawa. Avec son association EAC-L’Boulvart (éducation artistique et culturelle), Momo s’est investi dans la transformation des Abattoirs de Casablanca en centre culturel et, plus récemment, construit L’Boultek, siège de l’association qui sert de studio d’enregistrement aux jeunes groupes marocains. En août 2013, il a été décoré du wissam alaouite par Mohammed VI.

>> Retour au sommaire

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 qui feront le Maroc en 2014»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte