Économie

Banque d’Algérie : avec Salah Eddine Taleb, Abdelmadjid Tebboune veut accélérer sur l’internationalisation

Artisan de la réforme du secteur bancaire en Algérie, le nouveau gouverneur de la Banque centrale a une feuille de route toute tracée.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 24 mai 2022 à 11:55

Siège de la Banque d’Algérie, à Alger. © Mourad/SIPA/

Après quasiment deux ans de stabilité à la tête d’une institution où les titulaires du poste se succèdent en général rapidement, l’annonce du remplacement de Rosthom Fadli en a surpris plus d’un. En septembre 2020, le technocrate – pur produit de la Banque d’Algérie (BA) – avait été nommé par le chef de l’État gouverneur de la Banque centrale d’Algérie, en remplacement de Aïmene Benabderrahmane, appelé au ministère des Finances, avant d’être désigné Premier ministre en juin 2021.

À Lire Banques : après le Maroc, l’Algérie sur la piste subsaharienne