Politique

France-Maghreb : Élisabeth Moreno face à Karim Ben Cheikh aux législatives

Qui pour succéder à M’jid El Guerrab dans la 9e circonscription des Français de l’étranger ? La ministre d’Emmanuel Macron affrontera l’ancien diplomate et candidat de la nouvelle union créée autour de Jean-Luc Mélenchon.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 17 mai 2022 à 10:46

Élisabeth Moreno (Ensemble) et Karim Ben Cheikh (Nupes). © Montage JA : Bruno Lévy – DR

Après plusieurs semaines de luttes intestines et de rebondissements pour savoir qui portera officiellement les couleurs de la majorité présidentielle à l’occasion des élections législatives, les investitures des différents partis sont tombées dans la 9e circonscription des Français de l’étranger (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Sénégal, Côte d’Ivoire, Cap-Vert, Mali, notamment).

C’est la ministre déléguée à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes d’Emmanuel Macron, Élisabeth Moreno, qui a été choisie par le président français pour représenter sa coalition récemment rebaptisée Renaissance. Cette désignation intervient alors que les électeurs résidant à l’étranger sont appelés aux urnes dès le 27 mai s’ils souhaitent voter en ligne, soit environ deux semaines avant le reste de leurs compatriotes.

Une décision qui a pu surprendre, tant les candidats briguant l’investiture de la majorité présidentielle ne manquent pas : Mehdi Reddad, référent Horizon au Maroc (le parti d’Édouard Philippe) ou Ahmed Eddarraz, réputé proche de Brigitte Macron, et qui a déclaré être le candidat « naturel » de la macronie. Les deux prétendants, qui se sont engagés dans une bataille de « légitimité », ont régulièrement mis en avant leur ancrage territorial au Maroc, et mèneront tout de même chacun leur campagne.

NUPES contre Renaissance

De son côté, la Nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES), qui rassemble la quasi-intégralité des forces françaises de gauche, a également choisi son candidat. C’est un ancien membre du Parti socialiste et conseiller de Benoit Hamon sur les questions internationales lors de l’élection présidentielle de 2017, Karim Ben Cheikh, qui a été désigné par les instances de la NUPES, poussé par les écologistes et le parti Génération.s.