Livres

J’y perds mon Chinua !

|

Par  Fabien Mollon

Fabien Mollon est premier secrétaire de rédaction au sein de l'hebdomadaire. Il signe également quelques articles sur l'actualité littéraire du continent.

(@fabien_mo)

Il suffit d’un rien pour qu’une bonne nouvelle vous mette en rogne. Ainsi, il y a tout lieu de se réjouir que l’année de la mort de Chinua Achebe les éditions Actes Sud aient offert une seconde jeunesse à l’oeuvre de l’écrivain nigérian. Sauf que, non content de proposer une nouvelle traduction de Things Fall Apart (1958), la maison a aussi remplacé la gourmette au poignet du bébé. Le roman, célèbre et célébré dans l’espace francophone sous le titre Le monde s’effondre depuis sa première traduction chez Présence africaine en 1966, a été rebaptisé Tout s’effondre.

Si l’on avait voulu déprécier la valeur de classique que revêt ce livre aux yeux du monde littéraire – écrivains africains, universitaires et journalistes y font sans cesse référence -, l’on ne s’y serait pas pris autrement. Désormais, comment désigner l’histoire d’Okonkwo tentant de maintenir les coutumes ancestrales face à l’arrivée des Européens ? Selon la tradition littéraire ou la modernité éditoriale ? Au risque de passer pour des conservateurs, les lecteurs francophones peuvent à raison se sentir dessaisis d’un symbole de leur culture collective, d’un monument de leur patrimoine commun. Changerait-on le nom de la tour Eiffel sous prétexte d’une nouvelle couche de peinture ?

C’est aussi nier le travail de pionnier de Présence africaine. Tabula rasa, avant moi le néant ! Pour être beau joueur, on concédera néanmoins que cette nouvelle version évite certaines pesanteurs et circonlocutions que présentait sa devancière – mais, ce faisant, l’écriture perd parfois de sa puissance d’évocation. Et on saluera la parution simultanée, toujours chez Actes Sud, d’un recueil d’articles et de discours de Chinua Achebe : Éducation d’un enfant protégé par la Couronne (inédit en français). La quatrième de couverture, bien sûr, présente l’homme de lettres nigérian comme l’auteur de… Tout s’effondre.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte