Politique

Côte d’Ivoire : le nouveau système Ouattara

En nommant un vice-président, le chef de l’État a mis la dernière main à la recomposition de son équipe bouleversée par la mort des Premiers ministres Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko en 2021. Décryptage.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 1 juin 2022 à 16:15

Devant le Congrès réuni à Yamoussoukro, le 19 avril 2022, (de g.à dr.), le Premier ministre, Patrick Achi, le vice-président, Tiémoko Meyliet Koné, le président, Alassane Ouattara, ainsi que Jeannot Ahoussou Kouadio et Adama Bictogo, respectivement présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale. © SIA KAMBOU/AFP

Avec ses grandes allées rarement embouteillées, ses larges trottoirs et ses luxueuses villas, le quartier de Beverly Hills, dans la commune de Cocody, à Abidjan, regroupe quelques-unes des plus grosses fortunes du pays. Hommes d’affaires, directeurs généraux, hommes et femmes politiques de premier plan y ont élu domicile : la ministre des Affaires étrangères, Kandia Kamara, ou l’actuel chef du gouvernement, Patrick Achi. Tiémoko Meyliet Koné, le tout nouveau vice-président, est son voisin.  

À Lire Côte d’Ivoire : pourquoi Alassane Ouattara a choisi Tiémoko Meyliet Koné pour la vice-présidence

En cette soirée du 23 avril, Achi parcourt les quelques mètres qui séparent leurs résidences pour une réunion au sommet. Le 15 avril à Abidjan, puis le 21 à San Pedro, les services de sécurité ivoiriens ont mis la main sur une importante cargaison de drogue, plus de 2 tonnes de cocaïne en provenance d’Amérique latine. Elle a été estimée à 41,1 milliards de F CFA (62,6 millions d’euros). Informé, Alassane Ouattara (ADO) a décidé de confier ce dossier sensible à Tiémoko Meyliet Koné. C’est la raison de la présence d’Achi chez lui. Le secrétaire général de la présidence, Abdourahmane Cissé, ainsi que les ministres Birahima Téné Ouattara (Défense) et Vagondo Diomandé (Intérieur et Sécurité) sont de la partie.  

FMI et BCEAO