Diplomatie

Burkina Faso : Diouf, Compaoré et l’OIF

Abdou Diouf et Blaise Compaoré. © AFP/Montage J.A.

Abdou Diouf devrait faire une halte à Ouagadougou le 2 mars pour rencontrer Blaise Compaoré. Proposera-t-il au président burkinabè de lui succéder à la tête de l'OIF, en échange de sa promesse de ne pas se présenter à la présidentielle de 2015 ?

Profitant de sa présence à l’ouverture du Marché des arts du spectacle africain (Masa), le 28 février, à Abidjan, le secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf, devrait faire une halte à Ouagadougou pour rencontrer, le 2 mars, Blaise Compaoré. Au menu de leur entretien : la situation sous-régionale et le climat politique au Burkina, marqué par le bras de fer entre le président et ses opposants, notamment sur la modification ou non de l’article 37 consacrant la limitation du nombre de mandats présidentiels.

Diouf évoquera-t-il avec Compaoré le "ballon d’essai" lancé il y a peu à Paris auprès de ses interlocuteurs par la ministre déléguée française chargée de la Francophonie, Yamina Benguigui, qui ferait du président burkinabè, au cas où il accepterait de ne pas se présenter à la présidentielle de 2015, le prochain patron de l’OIF ? Cette éventualité, qui supposerait en outre qu’Abdou Diouf, dont le troisième mandat arrive à expiration en novembre prochain, accepte de rempiler pour une année, est pour l’instant considérée comme "plutôt fantaisiste" par les spécialistes.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte