Économie

Sénégal : qui est La Casamançaise, concurrente de Kirène sur le marché de l’eau minérale ?

En à peine six ans, la marque née en Casamance a réussi à s’imposer sur le marché local de l’eau en bouteille. Jusqu’à rattraper le leader ?

Réservé aux abonnés
Par - à Dakar
Mis à jour le 12 mai 2022 à 16:05

La Casamançaise, au Sénégal, et Maurice Sara, à gauche, en bleu marine. © La Casamançaise

On les trouve côte à côte dans presque toutes les épiceries et les supermarchés du Sénégal. Les bouteilles d’eau minérale de la marque Kirène, leader du marché, implanté au Sénégal depuis 2001, et celles de La Casamançaise, au logo bleu éclatant sur fond vert, numéro 2 d’un secteur estimé à environ 250 millions de litres d’eau par an.

En moins de six ans d’existence, la société d’embouteillage casamançaise (Sodeca) s’est taillée une solide place de dauphin dans un marché pourtant encombré (on recense une vingtaine de marques d’eau minérale dans le pays). Présente dans plus de 90 % des points de vente du pays, la marque se targue de représenter aujourd’hui près de 40 % des parts d’un marché longtemps confisqué par Kirène (nom commercial de Siagro, détenu par les frères Farès, l’une des premières fortunes du Sénégal).