Politique

Algérie – Incendies : les bombardiers d’eau seront-ils prêts avant l’été ?

Après un été 2021 marqué par une série d’incendies dévastateurs, les autorités tentent cette année de s’organiser en amont.

Par - à Bejaïa
Mis à jour le 12 mai 2022 à 10:55

Bombardier d’eau Beriev Be-200. © Wikipedia

Les quatre avions bombardiers d’eau Beriev Be-200 commandés par l’Algérie à la Russie sont en cours de construction et ne seront pas livrés avant une année ou deux, selon une source proche du dossier. Cette année, à l’approche de l’été, il semble toutefois que les autorités aient anticipé la menace des incendies et loué des Canadair espagnols, révèle la même source.

Une piste d’atterrissage aurait même été construite à Khenchela, région abritant le plus grand massif forestier du pays et qui a connu en juillet dernier de multiples incendies. Ces derniers ont nécessité la mobilisation de milliers de bénévoles, de dizaines d’unités de lutte contre les incendies de la Protection civile, appuyés par des renforts conséquents de l’armée.

100 000 hectares détruits

À l’été 2021, une série d’incendies ont ravagé plusieurs régions du pays, notamment la Haute Kabylie, et fait des dizaines de morts civils et militaires. Selon le bilan rendu public par la Direction générale des forêts, plus de 100 000 hectares de couvert végétal ont été détruits par 1 631 foyers d’incendie à travers 21 wilayas.

Après ces incendies, le président Abdelmadjid Tebboune avait chargé le ministère de la Défense nationale de superviser l’opération d’acquisition d’avions spécialisés dans la lutte contre les incendies de forêt.

Les walis ont également été chargés d’installer des points d’eau additionnels au niveau des principaux massifs forestiers

Des négociations entamées avec un constructeur russe ont abouti à la commande de quatre avions bombardiers d’eau multi-mission, avec une option d’achat pour quatre autres appareils.

Ces Beriev Be-200 russes sont des bimoteurs d’une capacité de 13 000 litres, pouvant intervenir contre les incendies de forêt dans des conditions météorologiques extrêmes et complexes, et qui ont déjà fait leur preuve dans plusieurs régions du globe.

Formation des populations

« Le Be-200 est un hydravion hybride pouvant faire de la patrouille maritime, des missions SAR, du transport moyen de personnel [64 passagers] et d’équipements [8 tonnes de fret], et surtout larguer 12 000 litres d’eau ou de liquide retardant.

À charge maximale, il peut parcourir 1 700 kilomètres, ce qui met l’ensemble des zones boisées du Nord algérien à sa portée directe. Il écope en mer ou sur les surfaces d’eau douce et peut aussi être rempli au sol », explique le site algérien spécialisé Menadefense.

Par ailleurs, dans le cadre de la prévention contre les feux de forêt, de nouvelles dispositions ont été prises par la Direction générale des forêts. Elles consistent à former les habitants des villages situés à proximité de massifs forestiers pour qu’ils puissent lancer la première intervention en cas de feu de forêt. Les walis ont également été chargés d’installer des points d’eaux additionnels au niveau des principaux massifs forestiers du pays afin de permettre aux hélicoptères de s’approvisionner en eau plus rapidement.