Économie
Vue du centre d’Abidjan. Au premier plan, le nouvel Ivoire Trade Center, à Cocody. © Nabil Zorkot.

Cet article est issu du dossier

Côte d’Ivoire : jeu décisif

Voir tout le sommaire
Économie

Côte d’Ivoire : le patron du Conseil café-cacao a les yeux rivés sur l’Orient

Meilleure rémunération des planteurs, traçabilité, nouveaux marchés, protection de la forêt, lutte contre le travail des mineurs… Yves Brahima Koné multiplie les efforts pour consolider et réformer la filière.

Réservé aux abonnés
Par - À Abidjan
Mis à jour le 31 mai 2022 à 14:32

Le président du Conseil du café-cacao, Yves Brahima Koné, en 2017 à Abidjan. © SIA KAMBOU/AFP

Dans le quartier du Plateau, à Abidjan, depuis son bureau du 23e étage de la tour de l’ex-Caistab – en attendant d’emménager dans un immeuble ultramoderne en verre qui doit sortir de terre en 2025 –, Yves Brahima Koné a les yeux rivés sur l’Asie et le Moyen-Orient. Le directeur général du Conseil du café-cacao (CCC), organe public régulateur de la filière en Côte d’Ivoire, rentre d’Abou Dhabi.

À Lire L’« Opep du cacao », un modèle à suivre

Pendant plusieurs jours, en mars, il y a multiplié les rendez-vous. Des rencontres avec les autorités de la monarchie pétrolière et, surtout, des prises de contact avec des entreprises de gestion de fonds d’investissement et des sociétés de transformation du cacao, parmi lesquelles TALC Investment, AGathia Group PJSC et Abu Dhabi Global Market (ADGM), qui sont attendues à leur tour en Côte d’Ivoire.

Un bureau à Abou Dhabi