Sécurité

Tunisie : vers un report des élections législatives et présidentielle en 2015

Des emembres de l'ANC saluent l'adoption de la Constitution, le 26 janvier. © AFP

En Tunisie, les élections législatives et présidentielle, prévues pour 2014, pourraient bien être reportée à l'année prochaine. Explications.

Des élections législatives et présidentielle devaient avoir lieu cette année en Tunisie, de manière à clore la période de transition. À l’Assemblée nationale constituante (ANC), des débats concernant le futur code électoral se sont engagés. Pourtant, les Tunisiens vont sans doute devoir attendre encore un peu.

Des sources concordantes proches du gouvernement et des partis membres de l’ex-troïka au pouvoir estiment en effet que les scrutins ne pourront avoir lieu avant, dans le meilleur des cas, le premier trimestre de 2015. Parce que les partis ne sont pas prêts et que la sécurité est encore loin d’avoir été rétablie. Pour faire passer la pilule de ce report, une date symbolique pourrait être retenue, comme le 14 janvier, jour anniversaire du déclenchement de la révolution, ou le 20 mars, pour la fête de l’indépendance. Ennahdha n’envisage pas de présenter à la présidentielle un candidat issu de ses rangs, mais ne verrait pas d’un mauvais oeil la candidature de Mustapha Ben Jaafar, président de l’ANC et membre du Forum démocratique pour le travail et les libertés (Ettakatol)

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte