Société

Cameroun : Joel Embiid, star mondiale du basket, veut-il devenir français ?

Selon RMC Sport, le joueur vedette des Sixers de Philadelphie souhaiterait être naturalisé pour pouvoir jouer avec l’équipe de France. La nouvelle a déclenché une vive polémique au sein de l’opinion publique : l’enfant terrible de Yaoundé aurait-il définitivement tourné le dos à son pays d’origine ?

Mis à jour le 5 mai 2022 à 11:04

Joel Embiid, joueur camerounais des Philadelphia 76ers, pourrait bientôt porter le maillot bleu de l’équipe de France. Ici lors du sixième match du premier tour des playoffs de la NBA contre les Raptors de Toronto, le 28 avril 2022, à Toronto. © Frank Gunn/AP/SIPA

À Yaoundé comme à Douala, la question de la double nationalité suscite facilement les passions. Surtout lorsqu’elle touche aux vedettes sportives et au choix des couleurs qu’elles défendront durant leur carrière, l’opinion publique opposant souvent les athlètes patriotes aux ingrats qui se montreraient, eux, incapables de manifester de la reconnaissance au pays où ils ont vu le jour.

Le basketteur Joel Embiid l’a appris à ses dépens depuis que la chaine RMC Sport a affirmé, le lundi 2 mai sur son site internet, qu’il aurait « enclenché des démarches administratives pour obtenir la nationalité française et pouvoir jouer avec l’équipe de France de basket ». L’article en question ne cite aucune source, mais ajoute qu’un « séjour [en France] serait prévu d’ici à la fin de juin pour finaliser le dossier ».  

L’intéressé, qui est le fils d’un colonel à la retraite, n’a pas réagi à cette nouvelle polémique. Contactés par Jeune Afrique, ses proches assurent qu’il est concentré sur les playoffs de la NBA où son équipe, les Sixers de Philadelphie, sont pour l’instant menés 1 à 0 dans la série qui les oppose aux Miami Heat pour le compte des demi-finales. Mais de nombreux Camerounais, passionnés de basket ou non, ont exprimé leur vif mécontentement, accusant le natif du quartier Damas, situé en périphérie de Yaoundé, de trahison. 

« Pourquoi la France ? »

D’aucuns voient d’un mauvais œil le fait que Embiid joue pour un pays autre que le Cameroun alors qu’il doit sa carrière à un basketteur camerounais, Luc Mbah a Moute. Ils n’hésitent pas à rappeler que c’est au cours d’un stage organisé à Yaoundé par l’ancienne star des Houston Rockets que Joel Embiid, qui avait jusqu’à lors un penchant pour le volley-ball, a été repéré par des recruteurs de la NBA. D’autres lui reprochent de choisir la France. « Pourquoi ce pays ? La France n’a rien fait pour lui, ç’aurait été les États-Unis, on aurait compris cette décision mais pas la France », écrit un internaute sur Twitter.

La fédération camerounaise a abandonné la course à la sélection d’Embiid depuis les années 2017-18 

Embiid peut néanmoins compter sur quelques soutiens, y compris parmi ceux qui dénoncent l’incapacité de la Fédération camerounaise de basketball à s’offrir les services du joueur camerounais le plus coté de l’histoire. Ils ajoutent que le choix d’une nationalité sportive ne l’empêcherait pas de s’impliquer dans le développement du sport dans son pays de naissance.

«Notre fédération a abandonné la course à la sélection d’Embiid depuis les années 2017-18, rappelle Alain Manga, un entraineur camerounais. Joel a toujours voulu jouer pour le Cameroun, mais ses multiples blessures et les clauses de son contrat qui exigent que la Fecabasket souscrive à une assurance faramineuse pour l’avoir les a découragés. Le dossier a été enterré lorsque l’État, à travers le ministère des Sports, a dit ne pas avoir d’argent pour cela. »

Un rapprochement qui remonte à loin

Il faut dire que l’histoire du rapprochement entre Joel Embiid et l’équipe de France n’est pas nouvelle. En septembre 2014 déjà, Embiid avait été invité par le joueur franco-camerounais Nicolas Batum à rejoindre l’équipe. Une proposition que l’intéressé avait rapidement déclinée en indiquant qu’il ne possédait pas la nationalité française.

Joel reste un joueur camerounais, et nous lui apporterons toujours notre soutien en tant que tel 

L’éventualité d’une sélection d’Embiid en équipe de France avait de nouveau fait grand bruit en 2018. «Il y a d’autres pays, comme la France. J’aime bien la France, c’est une opportunité. J’ai beaucoup d’amis et de la famille là-bas. La France est une option, mais on verra », avait-il déclaré en marge des All Stars Game. 

Sauf que, cette fois-ci, ce sont les sportifs français qui avaient mal réagi, au motif que le pivot des Sixers n’avait que peu d’attaches avec la France. « J’ai beaucoup de famille en France, avait protesté Embiid dans une interview au journal L’Équipe. Des oncles, des tantes… J’y suis allé en étant petit pour passer deux mois de vacances. […] J’ai toujours été fan de la France en général. Le fait de parler français, la famille là-bas, mon père et ma mère sont en France peut-être trois fois par an et voulaient acheter une maison ou un appartement là-bas. »

Quelle sera l’issue de cette affaire ? La fédération camerounaise assure ne pas prêter attention aux «rumeurs ». «Il n’y a rien de concret, affirme l’un de ses cadres. Si c’est officiel, nous en prendrons acte. Mais, tant que ça n’est pas le cas, Joel reste un joueur camerounais, et nous lui apporterons toujours notre soutien en tant que tel. »