Politique

Gabon : pourquoi Frédéric Bongo a été exclu de la Garde républicaine

Le demi-frère d’Ali Bongo Ondimba a été évincé de la Garde républicaine par un Conseil d’enquête. Jeune Afrique a eu accès au dossier, qui expose deux chefs d’accusation.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 5 mai 2022 à 16:10

Frédéric Bongo, le jeune frère du président © DR

Frédéric Bongo n’a pas rendu les armes. Selon nos sources, le demi-frère du chef de l’État et ancien patron de la Direction générale des services spéciaux (DGSS) espère toujours qu’Ali Bongo Ondimba (ABO) prendra la décision d’annuler la décision du Conseil d’enquête, lequel a prononcé, début mars, son exclusion de la Garde républicaine.

Le dossier est depuis trois semaines sur le bureau du président gabonais, chef suprême des armées, qui ne s’est pas encore prononcé. Un motif d’espoir pour Frédéric Bongo, qui multiplie les démarches auprès des proches d’ABO et, plus globalement, de toute personne susceptible de plaider sa cause auprès de celui-ci.

Abandon de poste ?