Société

Football : esprit sportif, es-tu là ?

Après les insultes contre Didier Drogba et la polémique sur le match Algérie-Cameroun en barrages de la Coupe du monde, l’Égypte demande la disqualification du Sénégal…

Mis à jour le 30 avril 2022 à 16:29
Damien Glez

Par Damien Glez

Dessinateur et éditorialiste franco-burkinabè.

© Damien Glez

Crispé, le foot africain ? Si le sport est censé enseigner le fair-play, le monde du ballon rond, pétri de business enivrant et de chauvinisme outrancier, est devenu un terrain de confrontations, y compris hors pelouse : lorsque les enjeux sont colossaux (Coupe du monde, présidence de fédération, etc…), les crocs sont de sortie. Normal que l’Afrique n’échappe pas au phénomène…

Normal également que chacun défende son bout de gras à travers tel ou tel recours, surtout lorsqu’il s’agit d’accéder à la phase finale du Mondial. À la suite de l’élimination de l’Algérie face au Cameroun lors des barrages, la Fifa a été appelée à statuer sur l’arbitrage du Gambien Bakary Gassama. Contrairement à la règle qui prône une certaine retenue dans l’attente d’un verdict, le moulin à déclarations acides s’est mis à tourner à plein régime.

À Lire Match Algérie-Cameroun : la grande victoire des fake news

« Atmosphère hostile »

Le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, a évoqué des conspirations et un arbitre qui n’aurait pas dû être « confortablement installé à l’aéroport d’Alger dans les salons » en train de « boire un café et un millefeuille ». Sans savoir si le problème venait de la boisson chaude ou de la pâtisserie, les langues camerounaises, algériennes et même françaises, se sont immédiatement déliées. Dans le ciel lourd de la polémique, on s’accusait alors d’être « scandaleux » et « diffamatoire », voire « médiocre » et carrément « raciste ».

Didier Drogba n’a pas réussi son pari en Côte d’Ivoire et a essuyé en prime quelques grossièretés

Epiphénomène ? Après la défaite fatale de l’Égypte aux tirs au buts face au Sénégal lors d’un match de barrage pour le Mondial, le président de la Fédération égyptienne de football, Gamal Allam, s’est plaint de « l’atmosphère hostile » dans laquelle « le match [se serait] joué ». « Nous n’avons pas demandé que le match contre le Sénégal soit rejoué. Nous avons demandé une qualification directe de l’Égypte pour la Coupe du monde », a-t-il réclamé. La Fifa n’a cependant pas disqualifié le champion d’Afrique en titre.

Les campagnes électorales pour les présidences des fédérations ne sont pas plus sereines. Si Didier Drogba n’a pas réussi son pari en Côte d’Ivoire, il a essuyé en prime quelques grossièretés qui ont même conduit à des arrestations. Le 27 avril dernier, le dénommé Inoussa Zoungrana, partisan du candidat Sory Diabaté, a élu domicile à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), inculpé pour injures publiques, notamment envers… la mère de l’ancien vainqueur de la Ligue des champions. L’affront en valait-il la chandelle ? Ni Diabaté ni Drogba n’ont été élus à la tête de la Fédération ivoirienne de football. Esprit sportif, es-tu ?