Politique

RDC – États-Unis : 1 milliard de dollars pour le captage de carbone

Alors qu’un nouveau partenariat entre Kinshasa et l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (Cafi) se met en place, un autre accord fait l’objet de difficiles négociations entre le ministère congolais de l’Environnement et l’américain dClimate. Explications.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 3 mai 2022 à 14:18

La vice-Première ministre chargée de l’Environnement, Eve Bazaiba. © MEDD RDC

L’Inspection générale des finances (IGF) a récemment dressé un constat accablant de la gestion des concessions forestières congolaises. Et pourtant, le secteur local du bois continue de susciter beaucoup d’intérêt chez les partenaires internationaux, mais aussi de la part des entreprises privées.

Selon nos informations, outre l’accord de financement conclu en novembre 2021 avec l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (Cafi), un mémorandum d’entente a récemment fait l’objet de discussions entre le ministère congolais de l’Environnement et la société américaine dClimate.

Registre des crédits carbone