Politique

Guinée : qui murmure à l’oreille du Premier ministre Mohamed Béavogui ?

Après une période tendue, le chef du gouvernement a finalement conservé la confiance de Mamadi Doumbouya. Il s’appuie sur une discrète mais solide équipe pour l’épauler au quotidien au palais de la Colombe. 

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 1 mai 2022 à 14:22

La garde rapprochée de Mohamed Béavogui. © Montage JA

Le 6 octobre dernier, c’est sur Mohamed Béavogui, 68 ans, que Mamadi Doumbouya a jeté son dévolu parmi quatre autres prétendants au poste de Premier ministre. La fin d’une longue attente pour cet ancien sous-secrétaire général des Nations unies, dont le nom a régulièrement été cité pour piloter un gouvernement de transition. Leur collaboration n’était pourtant pas gagnée d’avance. Tout ou presque les oppose : d’un côté, un militaire qui veut aller vite, obtenir des résultats et gagner la bataille de l’opinion. De l’autre, un technocrate diplômé d’Harvard, qui a fait sa carrière à l’étranger, rompu aux lentes procédures administratives.

Autre point sensible entre eux : la logique de réhabilitation d’Ahmed Sékou Touré dans laquelle s’est inscrit Doumbouya. En décembre 2021, le nouvel homme fort de la Guinée a ainsi renommé l’aéroport de Conakry du nom du premier président de la Guinée et a restitué à sa famille les cases de Bellevue – saisies par Lansana Conté. Mais Béavogui a publiquement manifesté son désaccord avec ces décisions. Et pour cause : son oncle, Diallo Telli, figure emblématique de la révolution, est mort en détention sous le régime de Sékou Touré.

À Lire Guinée – Mohamed Béavogui : « Nous ne pouvons pas affamer les Maliens »

Quelques mois ont passé et la tension semble retombée entre les deux hommes. En mars, dans Jeune Afrique, le Premier ministre a exposé ses priorités : l’organisation des élections, la refondation de l’État ou encore, la construction des infrastructures. Son gouvernement vient également d’organiser des assises nationales devant aboutir à la réconciliation des Guinéens et à la tenue d’un dialogue entre la classe politique et la société civile. Piliers du palais de la Colombe, proches conseillers ou membres de cercles plus intimes… Voici ceux qui entourent Mohamed Béavogui.