Politique
Vue du centre d’Abidjan. Au premier plan, le nouvel Ivoire Trade Center, à Cocody. © Nabil Zorkot.

Cet article est issu du dossier

Côte d’Ivoire : jeu décisif

Voir tout le sommaire
Politique

Côte d’Ivoire : le nouveau parti de Laurent Gbagbo à l’épreuve du terrain

Premier test grandeur nature pour la formation de l’ancien président. Six mois après sa création, le PPA-CI tente de convaincre en sillonnant le pays. En ligne de mire : les locales de 2023.

Réservé aux abonnés
Par - À Abidjan
Mis à jour le 31 mai 2022 à 12:32

L’ex-président Laurent Gbagbo au congrès du PPA-CI, à l’hôtel Ivoire, à Abidjan, le 17 octobre 2021 L’ex-president Laurent Gbagbo(G) president du Parti,le Parti des Peuples Africains-Cote d’Ivoire(PPA-CI) parle à l’hotel ivoire lors du congres du parti le 17 octobre 2021 © Olivier

Même pour ses plus fervents partisans, le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire semblait relever du fantasme. Pourtant, le 17 juin 2021, quelques mois après son acquittement par la Cour pénale internationale, leur champion était bien de retour au pays. Et en créant le Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), en octobre dernier, pour défendre ses idées « socialistes, panafricanistes et souverainistes », Laurent Gbagbo a signé son retour sur la scène politique ivoirienne.

Une nouvelle aventure qui met fin à des années de tensions au sein de son ancien parti, le Front populaire ivoirien (FPI), désormais aux mains de Pascal Affi N’Guessan. L’ancien président a annoncé laisser à ce dernier « l’enveloppe ». Mais la base l’a-t-elle suivi au PPA-CI ? La seule figure de Gbagbo a-t-elle suffi pour attirer les militants ?

Gestes symboliques et déclarations chocs