Politique

Côte d’Ivoire : les coulisses de la nomination d’Alain-Richard Donwahi à la COP15

Alassane Ouattara a choisi l’ex-ministre des Eaux et Forêts pour représenter la Côte d’Ivoire à la tête de la conférence de l’ONU, qui se déroule jusqu’au 20 mai à Abidjan. Une décision qui provoque des remous en plein scandale autour du trafic de bois.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 12 mai 2022 à 11:36

Alain-Richard Donwahi en mai 2017, à Abidjan. © SIA KAMBOU/AFP

Comme annoncé par Jeune Afrique, la nomination d’Alain-Richard Donwahi a effectivement été entérinée mercredi 11 mai, lors de l’ouverture officielle de la COP15. La Côte d’Ivoire accueillant cette édition, il était prévu qu’un de ses ressortissants préside la Conférence des parties sur la désertification et la sécheresse pour les deux années à venir.

Selon nos informations, Jean-Luc Assi, le ministre ivoirien de l’Environnement, avait confirmé dans la matinée du 10 mai aux Nations unies que cette personnalité serait Donwahi lors d’une réunion à laquelle l’ex-ministre participait. Cette décision avait été prise avant que ce dernier ne soit remercié du gouvernement, le 20 avril. Mais Alassane Ouattara a décidé de ne pas revenir dessus et a chargé Fidèle Sarassoro, son directeur de cabinet, d’en informer l’ONU le 22 avril.

« Sa nomination dérange »