Culture

Tunisie : Abir Morjane, 24 ans, camerawoman pour la télévision

| Par
Abir Morjane, 24 ans, camerawoman pour la télévision.

Abir Morjane, 24 ans, camerawoman pour la télévision. © Aude Osnowycz

En dignes « petites-filles » de Bourguiba, les Tunisiennes ne cessent de conquérir de nouveaux espaces, tout en veillant à préserver leur authenticité. Portraits de battantes qui font bouger les choses.

Caméra sur l’épaule, ce bout de femme ne s’en laisse pas conter. Et a réussi, par son savoir-faire sur le terrain, à forcer le respect de ses collègues masculins. Après trois ans d’études orientées vers la prise de vue, elle a affûté son viseur en débutant à Nessma TV, pour rejoindre ensuite Tounesna TV. Plongée dans la couverture de l’actualité, Abir, qui se prévaut du soutien indéfectible de sa mère, ne se pose pas de questions sur le statut de la femme, considérant que l’essentiel est d’agir. "Il ne faut pas se cacher derrière le fait d’être une femme pour ne pas entreprendre. Je n’ai jamais eu à subir la moindre discrimination. Quand les Tunisiennes veulent, elles peuvent", assène cette baroudeuse dans l’âme.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte