Politique

Côte d’Ivoire : les coulisses de la saisie record de deux tonnes de cocaïne 

Le 15 avril à Abidjan, puis le 21 à San Pedro, les services de sécurité ivoiriens ont mis la main sur une importante cargaison de drogue. Une opération suivie de près par Alassane Ouattara.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 26 avril 2022 à 17:42

Diomandé Vagondo, à Abidjan, le 3 mars 2020. © Issam Zejly pour JA

Selon les premiers éléments de l’enquête, ce stock de plus de deux tonnes de cocaïne en provenance d’Amérique Latine et estimé à 41,1 milliards de F CFA (62,6 millions d’euros) n’était pas destiné à la consommation locale. Il devait être distribué en petites quantités avant d’être exporté vers l’Europe. L’opération de police a été préparée en collaboration avec plusieurs services étrangers.

Mi-avril, le ministre ivoirien de la Justice, Sansan Kambilé, a, sur la base d’une information reçue par ses services, instruit Richard Adou, le procureur de la République près le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau d’ouvrir une enquête. Celle-ci a été confiée à Mabonga Touré, la directrice de la police des stupéfiants et des drogues. Le général Youssouf Kouyaté, le directeur général de la police nationale, en a ensuite informé Alassane Ouattara.

Tensions entre ministres