Sport

Tunisie : Safa Mtaallah, 24 ans, journaliste et boxeuse

| Par
Safa Mtaallah, 24 ans, journaliste et boxeuse.

Safa Mtaallah, 24 ans, journaliste et boxeuse. © Aude Osnowycz

En dignes « petites-filles » de Bourguiba, les Tunisiennes ne cessent de conquérir de nouveaux espaces, tout en veillant à préserver leur authenticité. Portraits de battantes qui font bouger les choses.

Adepte du krav-maga, une technique d’autodéfense, cette journaliste d’investigation formée à la gestion culturelle a enfilé les gants de boxe il y a cinq ans pour gagner en assurance dans un contexte où les agressions contre les femmes se multipliaient. "Non seulement j’évacue mon stress et je gère les montées d’adrénaline, mais je ne crains plus de sortir seule. Le dernier qui a tenté de m’importuner se souvient certainement de la manière dont je l’ai mis à terre !" s’esclaffe Safa Mtaallah, qui a d’emblée exigé de son coach qu’il la soumette aux mêmes méthodes d’entraînement que celles de ses condisciples masculins, qui l’ont adoptée sans difficulté. Devise de ce poids plume qui a appris à être zen : "À coeur vaillant rien d’impossible."

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte