Politique
 © MONTAGE JA : Alfredo D’AMATO/PANOS-REA

Cet article est issu du dossier

Trafic de bois : sur la piste d’un crime environnemental

Voir tout le sommaire
Politique

[Série] Trafic de bois : les coulisses du pillage

Dans de nombreux pays du continent, le trafic illégal de bois continue d’être l’un des facteurs principaux de la déforestation. Enquête dans le secret d’un scandale environnemental.

Mis à jour le 2 mai 2022 à 08:57

© MONTAGE JA : Alfredo D’AMATO/PANOS-REA

C’est un constat unanimement partagé. L’état des forêts sur le continent se détériore années après années. Les raisons de cette déforestation galopante sont multiples. Le trafic de bois précieux (kevazingo, bois de vène ou de rose) est l’une d’elles. Entre 50 % et 90 % serait exportés illégalement.

Partout, la bonne volonté affichée par les autorités se heurte à certaines réalités, à la cupidité de certains comme à la difficulté de faire appliquer la loi. Organisé par des réseaux criminels, voire mafieux, avec la complicité de certains acteurs locaux, ce trafic alimente les marchés asiatiques, particulièrement friands de ces espèces rares .

Les exemples sont légion, au point qu’il est difficile de mettre en avant un quelconque bon élève. D’Abidjan à Yaoundé, en passant par Kinshasa et Dakar, Jeune Afrique a mené l’enquête au cœur du pillage qui menace le continent.

Tensions, enquête, audit

Fin janvier, le trafic de bois de rose fut ainsi au centre de tensions à la frontière entre la Gambie et le Sénégal. Deux soldats sénégalais y on perdu la vie.

En Côte d’Ivoire, le ministre des Eaux et Forêts a été remercié à la mi-avril, six mois après le lancement d’une vaste enquête qui a mené à l’arrestation d’un exploitant forestier ivoiro-libanais, et contraint Alassane Ouattara à commander un audit.

Enfin, au Cameroun, un projet de loi forestière censée juguler le commerce illicite de bois précieux prend la poussière dans les tiroirs de Paul Biya.


Retrouvez tous les articles de la série :

· Trafic de bois en Côte d’Ivoire : l’affaire qui a précipité la chute d’Alain-Richard Donwahi (1/5)

· Cameroun-Nigeria : de Yaoundé à Lagos, le bois et l’argent du bois (2/5)

Sénégal : quand le trafic de bois alimente la rébellion en Casamance (3/5)

· Infographie – Bois précieux : sur les routes du pillage (4/5)

· RDC : Tshisekedi et l’impossible ménage dans les forêts congolaises (5/5)