Politique

Sénégal : Guy Marius Sagna, de la prison à la mairie de Dakar

Le leader de Frapp-France dégage, militant anti-impérialiste habitué aux séjours en cellule, vient d’être nommé conseiller technique par le nouveau maire de Dakar, Barthélémy Dias. Et compte bien se lancer dans la campagne des législatives.

Réservé aux abonnés
Par - à Dakar
Mis à jour le 22 avril 2022 à 15:22

Barthélémy Dias et Guy Marius Sagna. © FACEBOOK Barthelemy DIAS l’Officiel

On l’avait connu manifestant, protestant, défiant les policiers envoyés pour l’emmener manu militari en garde à vue – au mieux – ou à la prison de Rebeuss, à Dakar – au pire.

Mais, ce 20 avril, c’est face au nouveau maire de la capitale sénégalaise, Barthélémy Dias, que Guy Marius Sagna pose, tout sourires, vêtu d’un t-shirt à l’effigie de son mouvement, le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp-France dégage). Au sortir de l’entretien, on apprend la nouvelle : le trublion a été nommé conseiller technique du maire, chargé de l’action sociale et de la réinsertion.

Entre les deux hommes, la relation est ancienne. « Nous nous sommes rencontrés pour la première fois il y a dix ans, devant la prison de Tambacounda, confie Guy Marius Sagna à Jeune Afrique. J’étais alors le coordinateur régional du M23 [Mouvement du 23 juin] dans la ville et il était venu voir son camarade Malick Noël Seck, emprisonné à Tamba. Nous nous croisions aussi lors de manifestations dans les rues de Dakar. »

Contribution décisive