Conso & Distribution

Afrimarket s’allie à la Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI)

Rania Belkahia, Jérémy Stoss et François Sevaistre sont les trois fondateurs d'Afrimarket. DR ©

La plateforme internet Afrimarket, qui permet de régler directement des dépenses alimentaires ou de santé de proches en Afrique, vient de signer un partenariat avec la Compagnie de distribution de Côte d'Ivoire (CDCI).

Petit à petit, Afrimarket fait sa marque. La société de transfert d’argent en « cash-to-goods » vers l’Afrique, créée en février 2013, a annoncé le lundi 13 janvier la signature d’un partenariat avec la Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI), qui compte plus de 120 points de vente spécialisés dans la vente en gros, de 1/2 gros et au détail sur le territoire ivoirien.

Cash-to-goods

La plateforme internet, qui permet de régler directement des dépenses alimentaires, de santé ou de scolarité de proches restés sur le continent africain, offre désormais à ses clients de la diaspora de sélectionner la CDCI comme partenaire pour envoyer de l’argent à leurs proches en Côte d’Ivoire. « Le bénéficiaire pourra récupérer les biens à hauteur du montant reçu auprès d’un point de vente CDCI en s’authentifiant via son téléphone portable », indique Afrimarket dans son communiqué.

Lire aussi :

L’Afrique, grande surface arc-en-ciel
Afrimarket veut transformer le transfert d’argent
Transfert d’argent : les postes africaines veulent réduire les coûts

Contactée par Jeune Afrique, Rania Belkahia, présidente d’Afrimarket, explique : « Pour le moment, il est possible de bénéficier de ce service dans une dizaine de magasins CDCI, à Abidjan, Daloa et Toumodi. Mais notre ambition est d’atteindre au moins 50% des points de vente de notre partenaire d’ici à la fin 2014. Et c’est tout à fait réalisable. »

Expansion

Petit poucet des services de transferts d’argent vers l’Afrique – secteur dominé par de grands groupes tels que Western Union et MoneyGram – Afrimarket a néanmoins connu une soldie expansion au cours des six derniers mois. Présente uniquement en Côte d’Ivoire en juin 2013, l’entreprise – qui ne souhaite pas pour l’instant communiquer sur ses résultats financiers – propose désormais ses services à destination du Bénin et du Sénégal. « Nous visons également le Cameroun, le Mali et le Togo d’ici à la fin 2014 », révèle Rania Belkahia.

« Le partenariat avec Afrimarket permet à CDCI d’accroître sa base de clientèle et de renforcer notre positon sur le marché en Côte d’Ivoire », estime Flavie Goba, chargée de projet au sein du groupe de distribution, dans le communiqué publié par la société de transfert d’argent. « Ce partenariat nous place en tête de l’innovation en Côte d’Ivoire comme dans toute la sous-région », conclut-elle.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte